La Fibromyalgie, selon la définition du monde médical, est une maladie dégénérative sans cause et sans traitement. Le terme Fibromyalgie vient de « fibro », pour fibrose, de « myo » qui signifie muscles et d’«algie» qui signifie douleur.

Rien qu’en France, l’on compte entre deux et trois millions de personnes atteintes de fibromyalgie, en majorité des femmes. Mais la France n’est pas le seul pays concerné. Cette maladie touche, dans toute l’Europe, environ quatorze millions de personnes. Elle s’étend aussi au Canada et aux USA.

Les caractéristiques de maladie
La fibromyalgie est caractérisée par un ensemble de symptômes douloureux. Elle s’exprime plus particulièrement par des douleurs musculaires qui touchent également les tendons et les ligaments ainsi que les tissus conjonctifs. Elle se manifeste aussi par une grande fatigue chronique et des troubles du sommeil.
Cependant, d’autres symptômes peuvent être aussi ressentis. Des douleurs diffuses dans tout le corps font dire “j’ai mal partout”. L’intensité de la douleur peut varier d’une heure à l’autre, d’un jour à l’autre, selon chaque personne.

Les fibres nerveuses de l’organisme sont extrêmement sensibles chez les sujets atteints de fibromyalgie, avec une sensation d’inflammation dans tout le corps sans présence réelle d’inflammation.
Si cette maladie est reconnue depuis 1992 par l’Organisation Mondiale de la Santé, elle est reconnue comme maladie seulement depuis 2006 par l’OMS, grâce au combat mené par diverses associations.
En France, le ministère de la Santé estime qu’environ 2 % à 3% de la population est atteinte de fibromyalgie. Et plus principalement les femmes.

Les symptômes de la fibromyalgie
Ils sont nombreux et ils peuvent varier d’une personne à l’autre, comme :

  • Douleurs diffuses et chroniques généralisées aux muscles, tendons et articulations
  • Troubles  du sommeil
  • Sensation de brûlure au niveau de la peau
  • Fatigue chronique
  • Migraines
  • Troubles de la mémoire
  • Difficulté de concentration
  • État dépressif, anxieux, et angoissé
  • Troubles digestifs
  • Syndrome du côlon irritable
  • Fourmillement dans les membres inférieurs et/ou supérieurs
  • Problème de vessie

Les facteurs aggravants de la maladie sont :  

  • De se concentrer sur la douleur
  • Le manque d’exercice ou trop d’exercice
  • Les pensées négative
  • Le bruit
  • Une mauvaise alimentation
  • L’entourage de personnes néfastes
  • La chaleur, le froid
  • Les conversations stressantes et négatives

Les Causes
La fibromyalgie reste une maladie mystérieuse, mal comprise car elle ne se voit pas, si bien que le corps médical ne l’a pas prise au sérieux durant de nombreuses années. Aujourd’hui encore, les causes ne sont pas connues.Bien que diverses hypothèses soient émises, aucune n’a pu être approuvée. Les recherches ne sont pas encore parvenues à expliquer le phénomène de la fibromyalgie.

La fibromyalgie ne semble pas être attribuée à une cause unique mais à des origines multifactorielles.  D’où l’intérêt de la traiter en prenant en compte l’être dans sa globalité, c’est à dire, corps, cœur et esprit.

Le diagnostic de la fibromyalgie
Cette maladie reste aujourd’hui encore très controversée car aucun examen, radio, scanners, IRM, aucune analyse de sang ne démontre la fibromyalgie. Aussi est-il important de ne pas diagnostiquer trop vite une fibromyalgie au risque de passer à côté d’une autre maladie qui pourrait, elle, répondre à un traitement.

Ceci explique que bien souvent, le diagnostic soit long à poser car il faut, au préalable, écarter toutes maladies ayant des symptômes semblable ce qui le rend complexe et entraine le malade dans une errance médicale. Généralement, il faut attendre plusieurs mois, voire plusieurs années avant que le diagnostic soit posé. Ce qui est dommage car le malade se trouve alors en errance médicale.

Ce sont généralement les rhumatologues, maintenant des neurologues, qui posent le diagnostic. Il se fait, en général, par élimination de maladies pouvant avoir les mêmes symptômes ou des symptômes s’y rapprochant. Une fois ces maladies éliminées, ou en parallèle, le diagnostic de la fibromyalgie se fait selon les critères établis par L’American College of Rheumatology (ACR) à savoir, jusqu’en 2010 :

  • Des douleurs diffuses dans tout le corps depuis plus de trois mois
  • 11 points douloureux sur 18, appelés points de Yunus.
  • La pression exercée sur ces points devant correspondre à environ une pression de quatre kilogrammes au centimètre carré.

Depuis 2010, les critères d’évaluation ont changé. Ils reposent désormais, non plus sur les points de douleur, mais sur le nombre de parties du corps où le patient a perçu une douleur dans la semaine précédant l’examen. Cette douleur généralisée est couplée à une échelle de sévérité des symptômes.

Aujourd’hui, pour être déclaré fibromyalgique, il faut donc :

  • Que les symptômes douloureux soient présents depuis au moins trois mois.
  • Que l’index de la douleur soit à 7 et l’échelle de sévérité des symptômes à 5 ou bien que l’index de la douleur soit entre 3 et 6 et l’échelle de sévérité des symptômes à 9.
  • Que toutes les autres causes responsables des douleurs chroniques ostéo-articulaires soient éliminées.

fibromyalgie

Le traitement de la fibromyalgie
A ce jour, cette maladie ne bénéficie d’aucun traitement approprié. La prise en charge proposée se fait au niveau de la douleur avec des antidouleurs, au niveau de la gestion de stress avec des antidépresseurs et des somnifères pour améliorer la qualité du sommeil. Ces médicaments ne règlent pas le problème de fond de la maladie. Ils créent souvent des effets secondaires et des accoutumances qui obligent à augmenter les doses.

Rien ne laisse soupçonner que derrière cette maladie se cache une souffrance innommable et inqualifiable. Elle a un caractère vicieux et n’est pas reconnue à sa juste place. Les personnes touchées, outre le fait de subir les douleurs, ne sont pas toujours prises au sérieux et doivent faire face à des quolibets comme « malade imaginaire », « tire au flanc » et peuvent même se faire traiter de « fou » ou de « folle ».

+ d’infos sur la fibromyalgie